O LE JAZZ VIT

Le style à la mode, ainsi que le swing et le ragtime, aimait beaucoup les capitales du Vieux Monde, mais il a été particulièrement bien accueilli dans le Paris vibrant et cosmopolite.

Le jazz a rapidement conquis les clubs de la ville, ainsi que l’esprit et le cœur des parisiens et, plus largement, des européens. Vers le milieu des années trente, des superstars locales sont apparues ici, par exemple, le créateur du jazz-jeeps Django Reinhard et le violoniste Stefan Grappelli.

Paul McCartney, Jeff Beck, Tommy Iommi et de nombreux autres musiciens célèbres de la seconde moitié du XXe siècle ont reconnu que c'était Reinhard qui les avait profondément influencés, et sa musique est devenue l'un des symboles sonores des années trente.

Il n’est pas surprenant que le jazz sonne aujourd’hui - que ce soit le triangle d’or de la rue des Lombards mentionné ci-dessus, les pelouses du parc pendant le Festival de jazz de Paris en juin-juillet ou les petits sous-sols où ils vont jouer et écouter de la musique avec un sandwich et un verre de vin professionnels et amateurs.