9 acteurs qui ont joué des rôles transgenres

Dans les années 50, Ed Wood, célèbre pour ses films hilarants, a fait un film hilarant sur un homme qui aimait porter des chandails en angora. 'Glen ou Glenda' est peut-être un film horrible mais il a l'honneur d'être l'un des premiers films à traiter les transsexuels comme des êtres humains ordinaires. Dans le cinéma grand public des années soixante, le terme transsexuel signifiait presque toujours maniaque. Pensez Norman Bates dans 'Psycho'. Il a fallu un certain temps à la transsexualité pour qu’elle soit intégrée au grand public et voici quelques-uns des acteurs qui l’ont aidée dans son cheminement.

Tim Curry - Le Rocky Horror Picture Show 1975

Chaud sur la queue de glam rock, Tim Curry a fait irruption sur nos écrans en tant que transsexuel extra-terrestre irrésistible. Ce n’est pas vraiment un traitement sérieux du sujet, mais une influence considérable sur la perception changeante de la nature menaçante de la transsexualité. Bien que nos écrans aient été visionnés il y a plus de quarante ans, le public du monde entier continue à en profiter.

Jaye Davidson - Le jeu des pleurs 1992

Le moment où Dil (Jaye Davidson) révèle qu'elle a des organes génitaux masculins fait vomir son amoureux (Stephen Rea). Malgré cette utilisation de la transsexualité en tant que complot, "The Crying Game" est une histoire d'amour et Dil est un personnage fort qui n'est pas uniquement défini par sa sexualité.

Tilda Swinton - Orlando 1992

Réalisé par Sally Potter d'après le roman de Virginia Woolf de 1928 et mettant en vedette l'étonnante Tilda Swinton en tant que genre remplaçant Orlando, ce film d'une beauté ravissante est une méditation poétique et insaisissable sur la sexualité. Comme un plaisir supplémentaire, Quentin Crisp met en place une camée comme Elizabeth le premier.

Terence Stamp - Les aventures de Priscilla Reine du désert 1994

Une femme transsexuelle, une drag queen et un travesti sillonnent l’arrière-pays australien où, sans surprise, elles rencontrent hostilité et rejet. Leur charme et leur esprit sont tout à fait séduisants et c'est l'hostilité de la société «normale» qui semble aberrante.

Hilary Swank - Les garçons ne pleurent pas 1999

Basé sur l'histoire vraie de Brandon Teena, qui a été violé et assassiné par des connaissances lors de la découverte de sa sexualité, il s'agit d'un film déchirant et intelligent qui a valu à Swank un Oscar.

Felicity Huffman - TransAmerica 2005

Changement de rôle difficile pour la star de «Desperate Housewives», qui joue le rôle de la transsexuelle Bree, en route pour reprendre contact avec son fils inconnu jusque-là, dont elle apprend qu'elle est maintenant en prison. Un des premiers films à montrer à la communauté trans et à la façon dont les individus qui la composent se débrouillent pour cacher leur sexualité.

Sophia Vergara - Grillé 2006

Un film très mal compris auquel on est allé directement, c'est une comédie inconfortable, significative parce que le personnage transgenre est tout simplement l'un des personnages plutôt que d'être «spécial». Ça vaut bien un deuxième regard.

Eddie Redmayne - La fille danoise 2015

Considéré injustement par la critique comme étant trop jolie et s'écartant des événements historiques sur lesquels il est basé, il s'agit d'un film très sous-estimé avec une performance qui définit la carrière de Redmayne.

Bruno Gagliasso - Mundo que me fascina - en production

La star de la télévision brésilienne et ambassadrice de partypoker travaille sur ce projet depuis deux ans et il est sur le point de commencer la production. Le titre est une citation de Andy Warhol, mais au-delà, nous en savons peu sur les détails du récit, à part que Gagliasso, une immense star de son pays natal, jouera un rôle transsexuel.